SEBEA - Projet exploratoire (2020 - 2022)

SEBEA - Savoirs d’Eleveurs, Bien-Etre Animal et santé

[Projet] : des réflexions sont en cours pour concevoir des conduites d’élevage favorisant le lien jeune-adulte. Parmi elles, l’élevage des veaux par des vaches nourrices constitue une innovation de rupture, issue du terrain, mise au point et diffusée au sein des réseaux sociotechniques d’éleveurs herbagers.

Contexte et enjeux

Savoirs-d-Eleveurs-Bien-Etre-Animal-et-sante-SEBEA.jpg
Légende

En élevage bovin laitier, la pratique courante qui consiste à séparer les veaux de leurs mères rapidement après la naissance soulève des critiques car elle est jugée défavorable au bien-être des animaux. Des réflexions sont en cours pour concevoir des conduites d’élevage favorisant le lien jeune-adulte. Parmi elles, l’élevage des veaux par des vaches nourrices constitue une innovation de rupture, issue du terrain, mise au point et diffusée au sein des réseaux sociotechniques d’éleveurs herbagers. Il s’agit de confier à une vache en lactation entre 2 et 4 veaux (en général, les génisses de renouvellement) qu’elle nourrit et élève pendant plusieurs mois (~6).

Des premiers travaux, menés en partenariat avec des éleveurs herbagers, mettent en évidence des effets positifs de cette conduite sur la croissance et l’état de santé des jeunes animaux, que les éleveurs expliquent par des conditions d’élevage plus « naturelles » (projet GrazyDaiSy). Toutefois, le « naturel » ne va pas de soi car il y a séparation du veau d’avec sa mère et un processus d’adoption entre le veau et la nourrice doit être mis en place. Ainsi bien-être et santé des veaux élevés sous nourrices appellent des investigations spécifiques. De plus, cette conduite d’élevage transforme profondément le travail de l’éleveur et ses rapports avec les animaux. Les éleveurs s’interrogent sur les techniques d’adoption et de sevrage les plus efficientes et sur les moyens d’établir une relation positive avec les futures génisses de renouvellement.

Objectifs

Ce projet se propose d’étudier la conduite d’élevage des veaux par des vaches nourrices en partant des préoccupations des éleveurs et en suivant une démarche interdisciplinaire entre sciences sociales (sociologie, géographie sociale) et sciences animales (éthologie, zootechnie, médecine vétérinaire).

L’objectif est de mettre en place un dialogue entre ces deux champs disciplinaires afin de revisiter leurs représentations respectives de la relation homme-animal et de l’élevage, pour non seulement acquérir de nouvelles connaissances scientifiques, mais aussi pour vérifier la pertinence de la pratique d’allaitement sous nourrices par rapport au bien-être et à la santé des animaux.

  • Un premier axe de recherche porte sur les pratiques relationnelles des éleveurs avec les veaux et les nourrices et sur la construction de nouveaux savoirs professionnels.
  • Le second concerne le bien-être des veaux et des vaches, appréhendé en reliant santé et comportement animal.

Dans chaque axe, deux types de données seront croisés : les savoirs des éleveurs relatifs à leurs animaux, formalisés à partir d’enquêtes compréhensives en sciences sociales (grand Est et Franche Comté), et les connaissances produites par les sciences animales à partir d’un dispositif expérimental (fermes expérimentales de Mirecourt et de Marcenat). Ancré dans une démarche participative, le projet proposera des temps d’échanges de savoirs avec les éleveurs.

Espèce concernée

bovin

Partenariat

  • UR ASTER Mirecourt, INRAE, Département ACT : sociologie, zootechnie
  • UMR CESAER, INRAE, Département ACT : géographie sociale
  • UMR Herbivores, INRAE, Département PHASE : éthologie, bien-être animal, relation homme/animal, zootechnie
  • UMR BIOEPAR, INRAE, Département SA : épidémiologie, parasitologie
  • Partenaires extérieurs : Institut De l’ELEvage (IDELE) ; réseau « Bio en Grand Est »

Résultats

Les enquêtes de terrain ont mis en évidence une grande diversité de pratiques d’élevage des veaux sous la mère et/ou sous vache nourrice. Tous les éleveurs rencontrés soulignent un changement de la relation de travail avec l’animal, et la nécessité d’apprendre de nouveaux savoir-faire techniques, principalement pour l’adoption et pour la séparation. Le sevrage constitue un moment critique, avec pour enjeu de créer une proximité avec des animaux que l’éleveur n’a pas manipulé plus jeunes. Des tests de méthodes d’apprivoisement au sevrage ont été réalisés sur le troupeau veaux-nourrices de l’installation expérimentale de l'unité ASTER. Ces tests se sont montrés concluants pour l’approche des animaux mais pas en ce qui concerne leur contention. Le type génétique semble être un facteur important de docilité des veaux.

L’état de santé et de bien-être des veaux et des vaches est considéré globalement très positif par les éleveurs, qui emploient un vocabulaire riche et éloquent pour décrire le comportement des animaux et les relations entre eux. Une satisfaction importante, source de fierté dans le travail, ressort des entretiens et témoigne d’un bien-être partagé entre éleveurs et animaux. Les tests comportementaux et les observations directes du troupeau veaux-nourrices d’ASTER confirment l’absence de problèmes sanitaires chez les veaux, et l’établissement d’un attachement entre les veaux et leurs nourrices. Un suivi régulier des réserves corporelles de la vache nourrice, et d’autres indicateurs sanitaires (boiteries...), est important pour éviter d’avoir des animaux en mauvais état au sevrage.

Liste des publications ou communications

  • Petit S., Hellec F. (2023). « Materner les veaux. Pratiques et innovations d’éleveurs à l’épreuve de la normalisation du bien-être animal. » In L. Dupré, N. Joly et S. Petit. D’une agriculture l’autre. Critiques, expérimentations, transmissions. Dijon, Versailles, Educagri-Quae, pp 33-44.
  • Hellec F., Petit S. (2022). « Le métier d’éleveur laitier à l’épreuve du bien-être animal. Repenser l’élevage des veaux. Communication à la journée des axes Risques et Marchandisations de l’IRISSO, le 24 mai 2022, université Paris Dauphine.
  • Nadège Aigueperse, Laurine Messager, Xavier Boivin (2022). La vache nourrice : un substitut maternel pour les veaux ?. Presented at : 51. Colloque de la Société Française pour l'Etude du Comportement Animal (SFECA), Clermont-Ferrand, France (2022-05-31).
                                                    

Contacts - coordinateurs :

Florence Hellec

Date de modification : 20 juin 2024 | Date de création : 29 juillet 2021 | Rédaction : Com